Qui a inventé l’école ?

Qui a inventé l’école ?

Aujourd’hui, la grande majorité des enfants vont à l’école, et ce depuis de nombreuses années. Bien évidemment, l’école a grandement évolué depuis sa création et s’adapte toujours à l’évolution du monde actuel. Mais d’où provient véritablement l’école ? Peu de personnes le savent précisément. La création de ce concept remonte à plusieurs centaines d’années et fut par la suite modelé pour être amélioré. Aujourd’hui, l’école est accessible à tous de manière gratuite (dans une certaine mesure), mais cela n’a pas toujours été le cas.

Les prémices de l’école

Selon la tradition et la chanson populaire, ce serait “ce sacré Charlemagne” qui aurait inventé l’école en 789. Cette croyance est pourtant fausse. Charlemagne aurait bien encouragé cette pratique et soutenu les créateurs, mais l’idée ne provient pas de lui. Il s’agit seulement de la personne la plus connue à l’époque et ce serait pour cette raison que l’on se souviendrait de lui en tant qu’inventeur. L’idée proviendrait en fait d’un militaire qui, justement, lisait et écrivait très mal, ce qui lui aurait donné l’idée d’inventer un concept qui permettrait d’apprendre. Charlemagne aurait ensuite encouragé les évêques et les moines à entretenir les écoles et à donner des cours.

Néanmoins, bien que c’est à cette période que l’on attribue la création de l’école, il se trouve que la pratique de l’enseignement était utilisée bien avant cette époque. Au temps des Gaulois déjà, les druides avaient pour habitude d’enseigner aux enfants comment cultiver des plantes et de les instruire sur les histoires sacrées et sur des chants et poésies. À l’époque, pas de cahiers ni de stylos, mais l’enseignement était pourtant bel et bien là ! Les Romains avaient quant eux pour coutume d’instruire les enfants le matin sur la place publique. Ils leurs apprenaient le grec et le latin et leur apprenaient à faire des discours.

La création de l’école moderne

L’époque de Charlemagne a donc fixé la création du système de l’école, mais celui-ci fonctionnait bien différemment de celui que l’on connaît aujourd’hui. Par ailleurs, l’école était réservée aux privilégiés, aux enfants dont les parents avaient une très bonne situation sociale. C’est plus tard, entre 1881 et 1882, que Jules Ferry instaura les bases que nous connaissons aujourd’hui et qui définissent l’école moderne. Il rendit l’école obligatoire et accessible à tous, filles comme garçons, de manière gratuite et surtout laïque. L’école ne dépendait donc plus de l’Église et la religion n’y était plus enseignée. Ce que Jules Ferry souhaitait, c’est que tous les enfants puissent avoir la même chance d’accéder à l’enseignement pour pouvoir construire la république de demain, sans que certains soient favorisés par leur classe sociale.

Aujourd’hui, beaucoup d’écoles portent le nom de Jules Ferry, en hommage à l’homme qui rendit cette pratique accessible à tous. L’école est aujourd’hui gratuite (en tout cas pour les écoles publiques), ce qui permet à tous d’avoir la chance d’apprendre et de s’insérer ensuite dans la vie professionnelle. En ce qui concerne les études supérieures, il existe encore néanmoins des inégalités d’accès, certaines écoles étant privées et très chères mais étant les seules à offrir un programme bien spécifique.